Autre Monde (T.1, T.2 & T.3) — Chattam

Suite aux conseils de Nine Gorman et de Lemon June (deux booktubeuses), je me suis mise à la lecture d’Autre Monde, de Maxime Chattam.

Pour faire un synopsis court et concis du premier tome, parce que c’est une série en sept tomes, je dirais :

Matt et Tobias se retrouvent après la fin du monde. Survenue par une immense tempête qui tua ou changea tous les adultes, seuls les adolescents et enfants survécurent. Ils partent de la ville pour trouver d’autres jeunes. La forêt s’empare très vite de ce monde où tout appareil moderne (pour communiquer ou se déplacer) a tout simplement fondu. Ils vont rencontrer de nombreuses créatures, les unes plus étranges que les autres. Dans un camp de jeunes, ils vont rencontrer Ambre et faire l’alliance des trois (comme dans le titre, c’est dingue).

Fin bref, regardez les vidéos de Nine et Lemon si vous voulez un vrai synopsis parce que ce soir j’ai la flemme (bien la blogueuse en carton).


En fait, je souhaite surtout faire cet article pour discuter de cette saga. Comme vous avez pu le voir en titre de cet article, je n’ai lu que les trois premiers tomes. Je me demande si vraiment, je vais acheter la suite. Parce que oui, dans un sens, je veux savoir comment tout se finit et si on a les réponses du pourquoi du comment. Mais il y a trop de points négatifs, pour ma part, pour que je me demande si ça en vaut la peine. Alors évidemment, je parle de mon ressenti. Je ne cherche en aucun cas à dénigrer le travail de l’auteur.

Mais voilà, tout d’abord, je n’arrive pas à accrocher au scènes soient disant intenses. Je trouve qu’il manque quelque chose pour que je le ressente. Quand je lis, j’aime ressentir les papillons dans mon estomac quand deux personnes ressentent de l’amour, j’aime ressentir de la colère envers les personnages qui font n’importe quoi, j’aime ressentir une vague d’énergie quand les protagonistes sont près à terrasser des ennemis. Eh bien, je ne l’ai pas ressenti avec le style de l’auteur. Et ça m’embête. Je ne sais pas si je ne suis pas dans un bon mood pour lire du Chattam ou bien s’il n’est juste pas fait pour moi.

Après, il y a le fait que l’histoire soit décousue. Alors est-ce un souhait de l’auteur de faire en sorte que le style corresponde à la façon de penser d’un adolescent qui se retrouve dans un monde nouveau ? En fait, dans sa façon de construire l’histoire, il y a un truc qui ne passe pas. Je ne sais pas si c’est parce que je n’arrive pas à voir dans quoi ils nous emmènent, et paradoxalement, c’est assez prévisible. Il présente un élément, on sait que les héros devront l’affronter tôt ou tard.

Et alors, ce qui ne marche pas du tout avec moi, j’en ai déjà parlé avant sur le blog, notamment pour la Passe-Miroir, c’est quand le personnage principal est l’élu. Et alors là, combo gagnant, c’est Matt et Ambre qui sont les élu·e·s. Et ça m’agace. J’aimerais lire une histoire du point de vue d’un sous-fifre, c’est-à-dire de ces gens qui n’ont pas de pouvoir, qui ne sont pas de famille royale, qui ne sont pas élus pour telle ou telle chose, etc (Dit-elle alors que dans l’histoire qu’elle écrit, son personnage principal a des pouvoirs. Pour ma défense, ce n’est pas la seule (la meuf se parle toute seule sur son blog, tout va bien)).

Et puis ces personnages qu’on nous présente avant qu’ils ne meurent, en mode comme ça le lecteur aura de la peine. Mais ça ne marche pas sur moi. J’ai l’impression que Matt n’est pas si marqué par les pertes de ses camarades. Genre il se dit « ah ouais, il est mort » et puis le lendemain c’est oublié. Même Ambre et Tobias semblent de ne pas être affectés par la mort de leurs camarades.

Enfin voilà, tout ça pour vous dire que je ne sais pas si ça vaut le coup d’acheter les autres tomes.

Dites-moi si j’ai tord de m’arrêter au troisième et qu’après c’est mieux.

whale

Publicités

Pensée — réseaux sociaux et psychologie

Les réseaux sociaux créent une certaine addiction. En fait, je peux très bien vivre sans, mais avec le partage en direct on peut connaître l’avis des gens sur notre travail. Ce qui est à la fois positif et négatif. Passons le côté positif et concentrons nous sur le côté négatif. Déjà, ne pas avoir de notifications est en quelques sortes un message. On espère toujours que « les gens n’ont pas vu », mais au final, on se doute que ça ne plaît. Et là, la remise en cause se fait. Est-ce dû à une erreur de notre part (parfois, on en a conscience), est-ce le fait que notre communauté n’apprécie pas notre travail, et tant d’autres questions. Mais devons nous vraiment attendre des autres leur avis pour avancer ? Oui et non. Oui, parce qu’ils nous permettent de mettre en lumière ce qui plaît et ce qui ne plaît pas, et selon le contenu posté, ça peut être vraiment utile. Non, parce que nous devons de par nous-mêmes apprendre à apprécier notre travail et à en voir les défauts pour, justement, les jours où on ne peut avoir l’avis des autres. Il faut avoir un regard critique sur son travail mais aussi savoir en apprécier les bons points. Il faut aussi accepter que parfois, on fait de la merde ! Mais rater quelque chose est loin d’être négatif. Si vous savez en quoi rien ne va, vous pouvez apprendre à vous améliorer. Tiens, je suis passée du nous au vous. Comme si faire de la merde ne m’atteignait pas ! Mais si si, j’ai raté des dessins (en même temps je suis toujours très amatrice à ce sujet) et des textes aussi. D’ailleurs, il y a quelques temps, je faisais une série d’articles donnant des conseils d’écriture. Quelle vanité venant d’une personne qui n’a jamais fini une histoire ! Je les ai supprimés aujourd’hui, parce que j’assume avoir fait une erreur. Mais le pire, ce n’est pas la première fois que j’ai ce genre de vanité. C’est pour ça, entre autres (et la fainéantise aussi) que je ne vais finalement pas faire des articles et ou vidéo sur des thèmes psychologiques. Après, j’avais prévu de ne parler que de ce qui me touche et que donc je connais, mais je ne suis pas une professionnelle. Cela touche des sujets trop sensibles que je ne saurais géré. De plus, si les gens commencent à venir me parler personnellement pour que je les aide, cela va vite me saouler. Parce que je n’ai pas envie de connaître les problèmes des gens. Les miens me suffisent !

whale

Je reprends l’écriture ?

Oui, je fais un titre racoleur, mais il parle du vrai sujet.

L’écriture et moi, en ce moment, c’est catastrophique. J’ai l’impression de faire des pauses de cinq mois entre deux sessions, parce que je perds totalement ma confiance.

J’ai franchement hésité à tout stoppé (encore ?). Parce que je ne sais pas si ça en vaut la peine. J’ai l’impression de ne pas avoir la maturité d’écriture suffisante pour écrire de la fantasy. Parce que quand je lis des univers incroyable et super bien développés sur Wattpad, bah je complexe. Je me dis que j’y arriverai jamais.

Il y a quelques temps, je répondais à des questions sur l’écriture (pour moi-même et mieux me connaître), dont

Avez-vous confiance en vos capacités d’écrivain ?
Oui, quand j’aime mon travail (autant dire pas souvent). Mais je sais que je suis capable et, étonnamment, je ne doute pas trop sur mes capacités

Enfin, je ne doute pas quand je suis dans une phase où j’ai confiance en moi, c’était le cas quand j’ai répondu à ces questions, ça ne l’est plus aujourd’hui !

Quel est votre rêve d’écriture ?
Ecrire une saga incroyable à laquelle les gens feraient référence. Des livres divers et variés, appréciés de tous, aimés pour leur univers. Et vivre de mon métier, l’écriture.

Quand je vois ça, je me dis que j’ai voulu tout arrêter alors que le moi du passé y croyait. Ai-je le droit de lui faire ça, d’abandonner mes rêves parce que je doute de moi ?

C’est en forgeant qu’on devient forgeron, du coup cette semaine, je fais le défi sablier. Avec un peu de chance, je me réconcilierai avec mon moi du passé, et ferai un pas de plus vers mon rêve !

Il va falloir que j’y croie pour que ça fonctionne !

whale

PS : si vous souhaitez que je vous mette toutes les questions sur l’écriture et mes réponses, dites-le moi ! (par contre j’ai perdu la source)

Le monde est un arc-en-ciel

Ce soir, j’aimerais vous parler de couleurs. Parce que pourquoi pas !

Noir et blanc

Je suis une personne de nature négative, c’est vrai. Mais pour autant, je sais être positive et voir le positif autour de moi.

Je crois que la vie n’est pas juste noire ou blanche. Il y a un éventail de couleurs, différent pour chaque personne. C’est vrai que certaines personnes auront des couleurs plus sombres. Ca veut dire que quand j’ai des moments de faiblesse, je vais réagir négativement. Mais j’en ai conscience ce qui me permet de faire en sorte que ces moments ne durent pas trop longtemps.

Dans noir et blanc, je voulais aussi parler des « gens gentilles » et des « gens méchantes ». Je ne pense pas qu’on puisse être 100% méchant ou 100% gentil. Ce qui me fait marrer, ce sont les gens qui s’indigne quand on leur parle de tricher/mentir ou tout autre action du même type. Parce que tout le monde l’a fait un jour, faut arrêter de vouloir vivre dans un pays de bisounours !

Aplats de couleurs

Je change de sujet, partons sur Loukos ! Il s’agit de la planète sur laquelle se déroule les évènements de mon histoire (Après la catastrophe), en cours d’écriture. Dans ma tête, chaque scène est représentée par une couleur dominante. Pour la première, c’est facile, la première phrase le dit :

Le bleu était la couleur dominante.

Je perçois chaque scène avec une couleur dominante à chaque fois, comme un tableau remplit d’aplats de couleurs, à la peinture à l’huile. C’est ce que j’essaie de retransmettre dans mes longues descriptions (mais que j’aime écrire des descriptions).

J’aimerais essayer de vous écrire des articles plus souvent. Mais il faut que je trouve des sujets et ce n’est pas toujours évident. Sur ce, bonne soirée, et à bientôt (j’espère).

whale

PS : je trouve le nom de cet article très doux
Re PS : les images viennent de pixabay

Des nouvelles

Eh oui, je suis pas mal absente du blog en ce moment. Je suis dans une grosse phase de doutes. Je ne sais pas quoi faire du blog, je ne sais pas quoi faire de mon roman en cours d’écriture, je ne sais pas quoi faire de mes dessins !

Ecriture

Je suis actuellement à trois chapitres publiés sur wattpad. Malheureusement, je bloque. En fait, j’étais (assez) fière de mes écrits, et j’ai reçu une critique constructive qui, si je me permets de la rétrécir ainsi, disait « c’est assez lourd et assez long ». Dois-je modifier par rapport aux autres ou dois-je écrire selon ma sensibilité ?

Je crois que c’est une des questions qu’un·e auteur·e se pose souvent : écrire pour soi ou écrire pour les autres ? Je propose qu’on trouve un juste milieu !

Après la catastrophe — whale

Dessin

Voici un sketch que je suis censée terminer un jour ! Il s’agit de Frozengirl un personnage que j’ai créé.

Ce dessin n’est pas parfait, mais je l’aime bien quand même ! Ensuite, c’est Fox, d’Après la catastrophe. Je dois refaire sa capuche plus large et ajouter les ombrages et couleurs.

Voilà les meilleurs dessins que j’ai fait récemment.

Lecture

Ca fait plusieurs semaines que je n’ai rien lu. Je suis dans une phase de vide où lire ne m’intéresse pas. Il faut que je finisse les livres que j’ai commencé, mais je crois que c’est ça qui me bloque. J’ai pas trop envie de les lire en ce moment. Je devrais les mettre de côté et lire un livre qui me donne envie et vous faire une vraie update lecture après.

Blog

Je réfléchis à un article « psychologie », mais j’hésite à vous faire une sorte de podcast vidéo où je parle tranquillement du sujet (mais la vidéo pourrait être assez longue). Dites-moi quel format vous préférez :

 

Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! Je vais essayer de revenir plus tôt, espérons pour une update lecture !

Valérian et la cité des mille planètes ou comment Luc Besson devrait embaucher un scénariste

Je suis allée voir le film avec un regard bienveillant. Je voulais vraiment lui donner une chance malgré les critiques négatives. Et au final, spoiler : je suis un peu déçue.

Bon déjà, le scénario c’est nul/20 ! Mon petit Luc, quand on ne sait pas écrire de film, on ne le fait pas. Nan parce que produire, c’est bien, foutre je ne sais plus combien d’argent sur les effets spéciaux, c’est bien, mais avoir un scénario absent, c’est nul ! Tout était si prévisible. A aucun moment, il n’y a eu un poil de suspense. Et puis le compte-à-rebours qui s’arrête à 0:01, c’est interdit depuis 1995 ! Les gentils sauvent le monde, le méchant est très méchant, oh la la. Non. Nul/20 !

Je connaissais un peu l’univers de Valérian et Laureline, donc je m’attendais à voir pleins d’extraterrestres venus de tous l’univers, mais ce film fut tellement humano-humain ! Quant aux pearls, Luc Besson a recyclé les Na’avis de James Cameron, en moins bleu et chauves. Là aussi, c’était décevant. On comprend pourquoi c’est Valérian et non pas Valérian et Laureline parce que la caméra est braqué sur lui !

Ma chronique va être rapide, parce qu’il n’y a pas grand chose à raconter.  Mais j’aimerais, avant de finir, parler des acteurs. Ha ! Comme dirait notre cher Denis. Dane Dehaan est un bon acteur qui n’a fait que suivre les instructions, je l’ai trouvé bien. Quant à Cara Delevigne — je sens monter en vent de protestation — je ne suis pas du tout impartiale parce que je l’aime bien.

En tant que mannequin, elle doit rester de marbre et n’être qu’une porteuse de vêtements. On lui demande de ne pas ressentir de choses, ou tout du moins du ne pas les montrer. Alors que le métier d’actrice, lui, demande au contraire d’exprimer ses sentiments et plutôt deux fois qu’une. J’ai trouvé qu’elle était restée un peu trop mannequin. C’est pas de sa faute, mais du réalisateur qui ne l’a pas assez poussée à afficher clairement son rôle. Je pense qu’elle peut devenir une bonne actrice, si on lui apprend à exprimer à 200% ses émotions, et à quitter cette « poker face ». Et son doublage français était dégueu, ce qui n’aide pas du tout.

Pour finir cette chronique, comprenez que je suis restée sur ma fin. Mais j’ai envie de découvrir l’univers de Valérian et Laureline — plus que dans l’animé que j’adore — en achetant les bandes dessinées !

Si je devais noter ce film, je dirais 2/5. Parce que le visuel était top. Mais n’y allez pas pour l’histoire.

whale

PS : Rihanna ne sert à rien dans le film. Déso pas déso.

Des plantes et des chats — Présentation

Yo tout le monde c’est Squeezie ! J’ai grave de l’humour t’as vu !

Je pense qu’il est temps de me dévoiler un peu plus. Je reste pas mal mystérieuse sur qui je suis, parce que je n’ai pas confiance en l’internet (et en certains de ces utilisateurs). Mais certaines informations vagues peuvent quand même vous en dire un peu plus sur qui je suis.

Comme le titre de ce post l’indique, j’ai deux amours dans la vie : les plantes vertes et les chats ! Mais niveau hobbies, j’écris, je lis et je dessine.

J’aime les matières brutes, sauvages et naturelles ! Je sais qu’on assimile le brut aux hommes, mais déjà je vois pas pourquoi, et ensuite je fais ce que je veux ! Vous l’auriez deviné, je suis une jeune femme, dans la fleur de l’âge (25 ans pour toujours), jolie et intelligente. Et modeste, évidemment (c’est totalement ironique, parce qu’en réalité je manque cruellement de confiance en moi).

J’suis un peu ronde et j’assume totalement mes formes. Impatiente, j’aime que les choses soient faites vite fait bien fait pour pouvoir glander ensuite. Je procrastine trop souvent à mon goût (je suis un paradoxe).

J’aime la musique chill, mais je suis ouverte à tous les genres de musique. Je préfère lire de la SFFF actuellement. J’écris de la fantasy. Vous pouvez retrouvez mon histoire sur wattpad, ça s’appelle Après la catastrophe (auteure : nekohito, c’est ancore mon ancien pseudo, déso pas déso).

Twitter est mon réseau social de prédilection (@ datbluewhale) et j’essaie de me mettre vraiment à insta (@ mrs_foxtail) où je poste mes dessins en tradi récemment.

Je crois que j’ai fait plutôt le tour. Voilà, venez discuter avec moi, j’ai hâte de vous connaître un peu plus !

Dans un prochain article, je vous ferai une liste de film, de séries et de livres que j’aime bien (vous reconnaissez ce film pas très connu ?)

Et pour finir, un selfie, et en fait, j’ai mis l’image d’avant pour pas que mon selfie soit l’image de réf de l’article, toi-même tu sais.

whale

I’m angry

I’m angry. Against life, against me. I don’t know, to be honest. And if you know me, you know this article will disappear in 6 months, perhaps less. I’m a fucking loser. I could do more, I have to do more. But I stay passive. And that makes me angry against me. But every time I told my-self “this is it, the time you change” I’ve just became afraid and let everything done. Where’s the “we only have one life, we should live and fuck the world” girl? She’s gone. I’m done. The only thing I’m thinking about every day is how the time flies so fast. So freaking fast. I’m almost 26, and I’ve done nothing to my life. I’m just a coward. An afraid coward. I’m ashamed of me. Shit.

You know what’s funy? Seeing a minute glass empties calm me. Pretty ironic.

Ecrire & chill

J’ai sorti une nouvelle vidéo récemment, où je réponds à vos questions d’écriture et je vous parle de musique chill.

How to wake up early when you are an evening owl and have a f*cking important appointment in the early morning

Here real tips from a not morning people. First, put your alarm earlier. Don’t make the mistake of believing you could wake up after the first ring. It’s impossible. It’s a myth, a legend.

Personally, I can wake up after two alarms, set at 10 minutes of interval. But it’s hell. Do not talk to me or even look at me. I just want to see the world burn. So, I need 4 alarms, that means 30 minutes to be able to leave my bed without falling asleep again. After that, I eat. No matter what early birds say, it’s impossible to drink lemon and play sports. Because I hate lemon and I need to fill my energy reserve. After eating, I clean myself and I play chill music. Without chill music in the morning, I’m nothing. It helps me a lot to be fully awaken. Then I change clothes and take my stuff and go to work.

Prepare your stuff the evening before, or, if like me you are too lazy, calculate 5 minutes in your morning to prepare everything. But it’s risky. Once, I forgot my computer charger and I had to go home so I lose 30 minutes in my day and had to stay after the end of the work hour.

The secret is to calculate your time to be early at your appointment. Not 5 minutes early, but like 30 minutes early. Believe me, you will finally be just 5 minutes early. Because you will have something which took your time. Your pet who don’t come eat; so you have no idea where he is, your car key which disappear but it stayed in your pants you had yesterday; you forgot to prepare your meal so you look for food in your fridge or money to buy something before going to work, etc. There is always something.

Morning birds are always organized so they don’t lose time like that. But you’re not a morning bird, you’re an evening owl. The most important your appointment will be, the most shit things will append to you in the morning. Set alarms from two different devices. Just in case. Check your teeth and your hair before leaving. Poop. Don’t forget the deodorant. Wear a bell if you can’t trust your pants. Take an umbrella if the weather is not clear. Charge your phone and put it on silence mode. And don’t forget to breath.

Here you go, ready to have the most important appointment of your life. You’re going to kick some butts and show the world who’s the f*cking boss here. Whoo!